• 16a - Temps d'arrêt et synthèse: anthropologie ?

    Quid de l'anthopologie ?

    16 - Temps d'arrêt et synthèse

    Où vais-je en regard de la connaissance de l''homme ?

    A quoi s'attendre pour la suite.

    Montrer que dans le paganisme sont nés divers éléments culturels toujours appréhendés dans les Ecritures comme conséquences du péché de se saisir de l'autonomie dans la connaissance du bien et du mal, dont:

    • des interdits et plus tard des lois (permis pas Dieu) mais souvent tordues et parfois aberrantes.
    • des rituels sacrificiels pour commémorer toujours des meurtres originels avec une vision terrifiante du "dieu" qu'ils nomment eux-mêmes.
    • la royauté comme principe de gouvernement, le roi étant (vrai ou pas, mais raconté tel quel dans les mythes, ce qui pousse à y croire) le premier meurtrier ou faisant partie du groupe de meurtriers.

    Montrer que sans cesse l'Éternel tient compte de cette catastrophe engendrée par la chute et renverse le sens de ces éléments pour Sa gloire.

    • par Abel déjà, il renverse le sens du sacrifice païen
    • il donne à l'homme la capacité d'édicter des lois pour empêcher la propagation de la violence et en définitive l'extinction de l'humanité. Les lois humaines sont imparfaites, bien sûr...
    • à contre cœur, il donnera à Israël un roi

    La révélation de Dieu "s'adapte" à la capacité de l'homme en chaque moment de l'histoire.

    • Il donne la loi humaine au moment où Caïn réalise qu'il risque bien d'être tué à son tour... et Il donnera Sa loi après que beaucoup de lois humaines aient commencé à exister.
    • Avec Abel, il commence à donner du sens au sacrifice "selon Lui".
    • Il donne Sa Loi, à part le décalogue et d'autres perles à découvrir dans le texte, une Loi adaptée à la culture de l'époque mais qui se résume en: "Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force." Et "Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là."
    • Il finit par donner un roi, mais ce n'est pas un meurtrier. Il le choisit le plus humble parmi des frères (et non le plus fort comme le font les païens). Et il donnera ensuite le Roi des rois.

    Et lorsque le système sacrificiel arrivera totalement à bout de souffle après le retour d'exil et le sursaut des Macchabées, il envoie son Fils Unique pour mettre fin à ce système ritualisé et perverti, détourné de son sens premier, partiel il est vrai: les prophètes d'Israël l'affirment.


    Finalement deux aspects sont primordiaux:

    • en quoi, pratiquement, concrètement le Fils a inauguré le "renversement" définitif qui pourrait sauver l'humanité, mettant fin en Israël aux rites permis un temps.
    • en quoi, le monde moderne reste résolument sacrificiel au sens païen du terme engendrant sans cesse de la violence, du meurtre et la malédiction de la terre.

    Discerner cela à la lumière de l'enseignement final de Jésus-Christ pour notre temps. Voici où je veux arriver.

    Et la rédemption, qu'est-ce ?

    Et une eschatologie "sacrificielle, imprégnée de paganisme existe dans le monde "chrétien". J'ai l'intention de la dépister sans prétendre comprendre mieux que les autres les fins dernières visées par notre Dieu.

    __________________

     

    Il y a là un but personnel, bien entendu né de la lassitude d'entendre de multiple sons de trompettes discordantes qui produisent une cacophonie "sacrificielle" au sens des meurtres divinisés, exaltés des païens.

    Et comme j'ai été formé (ou déformé :-) ) par l'enseignement des sciences humaines que j'ai reçu, je les confronte au "fil à plomb" de la Parole.

    Ne pas s'affoler, encore une fois, parce que j'utilise souvent des mots inhabituels. Ils ne sont là que comme véhicule de la compréhension mutuelle... ou non.

    C'est NON lorsque les mots sont chargés d'un sens "divin". C'est de l'idolâtrie.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :