• 20 - La violence des hommes dans le Tanakh

    Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu; tous sont égarés, tous sont pervertis; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul; leur gosier est un sépulcre ouvert; ils se servent de leurs langues pour tromper; ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic; leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume; ils ont les pieds légers pour répandre le sang; la destruction et le malheur sont sur leur route; ils ne connaissent pas le chemin de la paix; la crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux. Romains 3: 11-18


    La violence des hommes dans le Tanakh


     

    La première mention de la violence décrit en fait le péché objectif, visible de l'humanité.

    • « La terre se pervertit au regard de Dieu et elle se remplit de violence. Dieu vit la terre: elle était pervertie, car toute chair avait une conduite perverse sur la terre. » Gen 6: 11-12

    C'est la violence, « excès » dans le péché, qui pousse Dieu au jugement. Chaque péché contre le prochain tend vers la violence et le meurtre et il n'y a pas d'exeption: TOUS sont concernés. C'est ce que mettent en évidence différents prophètes.


    Osée.

    Dans ce livre le mariage du prophète est représenté comme un symbole de l'alliance avec Dieu. Ensuite, on trouve un long discours de jugement et une brève annonce de salut. La deuxième partie du livre commence par cette proclamation:

    • « Ecoutez la parole de Yahvé, enfants d'Israël, car Yahvé est en procès avec les habitants du pays : il n'y a ni fidélité ni amour, ni connaissance de Dieu dans le pays,mais parjure et mensonge, assassinat et vol, adultère et violence, et le sang versé succède au sang versé. (4:1-2)

    Le prophète décrit une situation qui concerne tout le peuple. Le reproche porte d'abord sur l'absence de fidélité, amour, et connaissance de Dieu, puis suivent une liste d'iniquité., dont l'assassinat. L'expression « le sang versé succède au sang versé » est l'expression du résumé, du terme et de l'essentiel de ce qui est dit avant.

    On reconnait lici la contagion de la violence.

    La faute est certes en premier lieu celle des prêtres et des (faux) prophètes, mais le peuple s'est laissé contaminé par cet état d'esprit.

    • « C'est avec toi, prêtre, que je suis en procès.Tu trébucheras en plein jour, le prophète aussi trébuchera... » (4:4-5)
    • « Mais il en sera du prêtre comme du peuple » (4:9)
    • «... le peuple, sans discernement, va à sa perte ! » (4:14)

     

    Michée

    • « Les fidèles ont disparu du pays : pas un juste parmi les gens ! Tous sont aux aguets pour verser le sang, ils traquent chacun son frère au filet.» (7: 2)

    Le prophète décrit une situation qui concerne un pays, tout le monde et pas un seul juste.

    Dans le verset suivant (7:3) la corruptibilité des fonctionnaires et la rapacité des notables est mise en cause en premier. Le reproche porte sur une volonté pour « verser le sang » à tel point que tous les liens sociaux volent en éclat:

    • « Ne vous fiez pas au prochain, n'ayez point confiance en l'ami ; devant celle qui partage ta couche, garde-toi d'ouvrir la bouche.Car le fils insulte le père, la fille se dresse contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère, chacun a pour ennemis les gens de sa maison. » (7: 5-6).

    Ces citations ne sont pas gratuites, elles correspondent trait pour trait à ce que Yeshua annonce pour la fin des temps, pour notre propre avenir, en Matthieu 24. Quand Il annonce des ennemis dans sa propre maison, Il fait comme le prophète et met cet état en relation avec un temps de meurtres, de vengeance et de terreur.

    Le prophète va plus loin dans la description de la violence (verser le sang). Il pointe sur le les causes de la déliquescence de l'ordre social, et le meurtre est la conséquence de cette perte de repère moraux. La violence est progressive, jusqu'à verser le sang.

     

    Ezéchiel

    • « La parole de Yahvé me fut adressée en ces termes :Et toi, fils d'homme, jugeras-tu ? Jugeras-tu la ville sanguinaire ? Fais-lui connaître toutes ses abominations.Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Yahvé. Ville qui répands le sang au milieu de toi pour faire venir ton heure, qui as fabriqué des idoles sur ton sol pour te souiller,par le sang que tu as répandu tu t'es rendue coupable, par les idoles que tu as fabriquées tu t'es souillée, .... Voici, chez toi tous les princes d'Israël ont été occupés, chacun pour son compte, à répandre le sang. ...Il y avait chez toi des dénonciateurs pour faire verser le sang. .... On a reçu des présents, chez toi, pour répandre le sang ; ... Mais voici que je vais battre des mains à cause des brigandages que tu as commis et du sang qui coule au milieu de toi. ... Ses chefs, au milieu d'elle, sont comme des loups qui déchirent leur proie et versent le sang, faisant périr les gens pour voler leurs biens.»

    Ez 22:1-27

    Ces accusations très dures énumèrent une série de forfaits sociaux (lire le chapitre en entier). Mais ces manquements sont chaque fois rapportés à un dénominateur commun: verser le sang. Voici ce qu'Ezéchiel dit dans l'annonce des jugements:

    • « Voici le jour ; voici venir le terme ; il est en route. La brutalité prospère, l'insolence s'épanouit. La violence s'est dressée, bâton de la méchanceté.»

     

    Ez 7: 10-11

    Au jour du jugement, le précédant, les actions mauvaises entre les hommes augmentent. La violation du droit et l'orgueil croissent. Mais au fond, le sceptre (bâton) des impies, ou pour ainsi dire l'essence de l'absence de Dieu, c'est la violence.

     

    Esaïe

    • « Mais ce sont vos perversités qui ont mis une séparation entre vous et votre Dieu ; ... ce sont vos fautes qui ont tenu son visage caché loin de vous, trop loin pour qu'il vous entende. Vos paumes, en effet, sont tachées par le sang, et vos doigts par la perversité ; vos lèvres profèrent la tromperie, votre langue roucoule la perfidie.Nul ne porte plainte selon la justice, nul ne plaide de bonne foi ; on assoit son assurance sur du vide, on parle creux, on conçoit le dommage et on enfante le méfait !Ce sont des œufs de reptile qu'ils font éclore et des toiles d'araignée qu'ils tissent ; qui mange de leurs œufs en meurt ; éclaté, l'œuf éclôt : c'est une vipère !Leurs toiles ne donnent aucun vêtement, on ne peut se couvrir de leurs produits ; leurs produits sont des produits malfaisants ! dans leurs paumes ne sont que procédés violents ! Leurs pieds courent vers le mal, ils accourent pour verser le sang innocent ; ... »

    Esaïe 59:1-7

    Dans ce texte certains méfaits sont énumérés. Esaïe ne se contente pas d'une juxtaposition de fautes diverses. Il tient pour acquis que leurs mains « ne sont que procédés violents ». Tous les forfaits commis par l'homme reviennent à la violence. Ils ne font rien d'autre, c'est pourquoi ils sont prompts à verser le sang.

    D'autres pensées semblables se retrouvent dans le livre des Rois. Après que Manassé se soit repenti et l'énumération des bonnes oeuvres du roi, il est dit:

    • « Toutefois le Seigneur ne revint pas de l'ardeur de la grande colère qui l'avait enflammé contre Juda, à cause de toutes les offenses que Manassé avait commises contre lui. » II Rois 23:26

     Pourquoi ?

    • « Manassé répandit aussi le sang innocent en telle quantité qu'il en remplit tout Jérusalem, sans parler du péché qu'il fit commettre à Juda, en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur. » II Rois 21:16

     

    Ainsi la raison de la future destruction de Jérusalem est donnée.

    Les reproches ne valent pas seulement pour Israël. Les prophètes annoncent le même genre de jugement sur les peuples d'alentour, exactement pour les mêmes causes et raison.

    Les crimes commis par ces peuples sont toujours en rapport avec la dureté de coeur, l'orgueil et les actes de violence.

    • Aux habitants de Damas, il est reproché d'avoir « foulé Galaad avec des traineaux de fer » (Amos 1:3).

    • Aux gens de Gaza d'avoir « déporté des populations entières » (Amos 1:6).

    • Edom « a poursuivi son frère avec l'épée » (Amos 1:11).

    • Les ammonites « ont éventré les femmes enceintes de Galaad » (Amos 1:13).

    • Moab « a brûlé les os du roi d'Edom jusqu'à les calciner » Amos 2:1

    • L'Egypte a entrepris de « détruire les villes et leurs habitants » Jérémie 46:8.

    • Assur et Babylone ont commis de violence contre Israël:

      « Israël était une brebis isolée,
      des lions l'ont pourchassée.En premier, le roi d'Assyrie l'a entamée. Ensuite, Nabuchodonosor, roi de Babylone l'a achevée jusqu'aux os. » Jérémie 50:17

     

     

    Au vu de l'exposé de ces divers textes, surtout prophétiques, une conclusion s'impose: toutes les déclarations sur la violence sont toujours le résultat de deux constats.

    D'une part tous les délits commis entre les hommes sont repris sous les termes de « violence » ou « verser le sang ».

    D'autre part, aucun homme n'est exclu de la propension à commettre des actes de violence. Elle est commune à chaque homme d'Israël et à chaque homme de tous les peuples.

    Tous les hommes sont englobés dans la même tendance violente et meurtrière... sans exception.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pharouest
    Mercredi 11 Avril 2012 à 15:00

    Et ce sont des sacrifices de  sang au "dieu" Moloch !

    D'ailleurs, pendant les guerres, chacun dit "dieu est avec nous", "gott mit uns", "allah akbar",etc ! :(

    2
    jesussauve
    Vendredi 13 Avril 2012 à 11:53

    C'est du coeur de l'homme, donc le nôtre, que viennent la violence et le sang versé. C'est de nos propres coeurs qu'il faut ôter Babylone !! Ce que nous n'avons fait que rarement, et nous voyons l'état de nos "églises" où nous reproduisons exactement ce que le monde fait. Nous ne sommes pas morts à nous-mêmes en Christ, et le moi destructeur refait surface sans cesse. C'est qu'il en coûte beaucoup de mourir à soi-même.... Tout l'orgueil, tout l'égoïsme, tout l'individualisme etc .... doivent être rejetés. Il n'y a que la croix du Seigneur qui peut le permettre, rien de plus, rien de moins. FM

    3
    béréen Profil de béréen
    Vendredi 13 Avril 2012 à 12:33

    C'est tout à fait ça, Jesussauve.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :