• 22 - Imitation (mimésis) dans le Tanakh

     

    22 - Imitation (mimesis) dans le Tanakh


    La photo d'en-tête présente un enfant imitant deux adultes. Pour rappel l'imitation est une faculté qui permet l'apprentissage, chez les enfants massivement, mais aussi à tous les âges de la vie.
    Nous avions vu, dans un précédent article, que cette faculté, à condition qu'elle se tourne vers de bons modèles, conduisait à la vie. Et suivre Jésus-Christ consiste à suivre le modèle proposé par le Père. A contrario, imiter, suivre un mauvais modèle conduit à la mort (spirituelle).

    En recherchant dans le Tanakh, à part le récit de la chute, je ne voyais pas comment illustrer cet aspect par des exemples tirés de cette partie des Ecritures.

    Le premier commandement:

    "Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face." Deut 5:7

    Et son corollaire le deuxième:

    "Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point..." Deut 5: 8-9

    La proscription de l'imitation des cultes étrangers est la première condition au reste de l'obéissance à YHVH. La partie historique du Tanakh met toujours en avant que les rois ou le peuple ont imité les abominations des peuples et suivi des dieux étrangers.

    Dès le début du livre des juges, on lit:

    " Ils abandonnèrent l’Eternel, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d’Egypte, et ils allèrent après d’autres dieux d’entre les dieux des peuples qui les entouraient; ils se prosternèrent devant eux, et ils irritèrent l’Eternel." Juges 2:12

    Dans le livre des Rois, l'accusation de contre Juda au temps de Roboam est comparable:

    "Juda fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel; et, par les péchés qu’ils commirent, ils excitèrent sa jalousie plus que ne l’avaient jamais fait leurs pères.
    Ils se bâtirent, eux aussi, des hauts lieux avec des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. Il y eut même des prostitués dans le pays. Ils imitèrent toutes les abominations des nations que l’Eternel avait chassées devant les enfants d’Israël." I Rois 14-22-24

    L'imitation des peuples étrangers est perçue comme la véritable cause de l'idolâtrie. La même accusation se trouve dans le livre du prophète Jérémie:

    "Les sacrificateurs n’ont pas dit: Où est l’Eternel? Les dépositaires de la loi ne m’ont pas connu, les pasteurs m’ont été infidèles, les prophètes ont prophétisé par Baal, et sont allés après ceux qui ne sont d’aucun secours." Jérémie 2:8

    Il faut comprendre qu'Israël n'a pas suivi ces dieux étrangers pour des raison théoriques ou "théologiques". Beaucoup de ces textes, à travers des propos imagés, renvoient surtout à un désir démesuré:

    " Comment dirais-tu: Je ne me suis point souillée, je ne suis point allée après les Baals ? Regarde tes pas dans la vallée, reconnais ce que tu as fait, dromadaire à la course légère et vagabonde ! Anesse sauvage, habituée au désert, haletante dans l’ardeur de sa passion, qui l’empêchera de satisfaire son désir ?" Jérémie 2:23

    C'est par convoitise qu'Israël a suivi des dieux étrangers.

    Ezéchiel voit dans l'idolâtrie une véritable prostitution. Il représente par des images sexuelles et érotiques comment Israël a en permanence suivi n'importe quel étranger. Oholiba est allée si loin qu'elle s'est laissée entraîner à la convoitise par de simples images:

    " Elle alla même plus loin dans ses prostitutions. Elle aperçut contre les murailles des peintures d’hommes, des images de Chaldéens peints en couleur rouge, avec des ceintures autour des reins, avec des turbans de couleurs variées flottant sur la tête, tous ayant l’apparence de chefs, et figurant des enfants de Babylone, De la Chaldée, leur patrie; Elle s’enflamma pour eux, au premier regard, et leur envoya des messagers en Chaldée." Ezéchiel 23: 14-16

    Le désir visé est le désir sexuel.

    "Ohola me fut infidèle; Elle s’enflamma pour ses amants, les Assyriens ses voisins,vêtus d’étoffes teintes en bleu, gouverneurs et chefs, tous jeunes et charmants, cavaliers montés sur des chevaux." Ezéchiel 23:5

    La puissance militaire et la splendeur politique sont la véritable raison pour laquelle Israël s'est laissé séduire et a imité leur culte. On voyait à cette époque un lien direct entre la réussite militaire, politique et économique d'un peuple et ses cultes divins. Si on désirait la même réussite, on devait imiter les cultes des peuples puissants. La fascination des modèles de réussite a provoqueé la chute d'Israël.

    Samuel relate le même phénomène:

    "Ils lui dirent: Voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent point sur tes traces; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations.Samuel vit avec déplaisir qu’ils disaient: Donne-nous un roi pour nous juger. Et Samuel pria l’Eternel.
    L’Eternel dit à Samuel: écoute la voix du peuple dans tout ce qu’il te dira; car ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est moi qu’ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux. Ils agissent à ton égard comme ils ont toujours agi depuis que je les ai fait monter d’Egypte jusqu’à ce jour; ils m’ont abandonné, pour servir d’autres dieux. Ecoute donc leur voix; mais donne-leur des avertissements, et fais-leur connaître le droit du roi qui régnera sur eux." I Samuel 8: 5-9

    Le peuple rejette les avertissements de Samuel en affirmant son désir d'être comme les nations qui l'entouraient.

    "Le peuple refusa d’écouter la voix de Samuel. Non! dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous, et nous aussi nous serons comme toutes les nations; notre roi nous jugera il marchera à notre tête et conduira nos guerres." I Samuel 9: 19


    Les conséquences de l'imitation des peuples étrangers et de leurs cultes.

    Rapidement évoquons ce constat fait par les prophètes: en suivant les peuples étrangers, ce n'est pas YHVH qui se fait du mal mais le peuple d'Israël qui se condamne et se nuit à lui-même à cause de ses propres choix:

    "Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem?
    Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d’autres dieux, afin de m’irriter.
    Est-ce moi qu’ils irritent? dit l’Eternel; N’est-ce pas eux-mêmes, à leur propre confusion?
    C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: voici, ma colère et ma fureur se répandent sur ce lieu, sur les hommes et sur les bêtes, sur les arbres des champs et sur les fruits de la terre; Elle brûlera, et ne s’éteindra point." Jérémie 7: 17-20


    De fait les fauteurs tombent dans le feu qu'ils ont eux-mêmes allumés. Ezéchiel affirme la même chose:

    "C’est pourquoi, Oholiba, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, j’excite contre toi tes amants, ceux dont ton coeur s’est détaché, et je les amène de toutes parts contre toi; les enfants de Babylone et tous les Chaldéens, nobles, princes et seigneurs, et tous les enfants de l’Assyrie avec eux, jeunes et charmants, tous gouverneurs et chefs, chefs illustres, tous montés sur des chevaux.
    Ils marchent contre toi avec des armes, des chars et des roues, et une multitude de peuples; avec le grand bouclier et le petit bouclier, avec les casques, ils s’avancent de toutes parts contre toi. Je leur remets le jugement, et ils te jugeront selon leurs lois." Ezechiel 23: 22-24

    L'Assyrie, qui a éveillé le désir accomplit la colère de Dieu.

    Comment la mimésis mène-t-elle à la violence vengeresse ? On le voit plus précisément dans certains passages. Suivre les dieux étrangers signifie, dans beaucoup de cas, nouer des alliances avec d'autres puissances. C'est justement par là qu'Israël a toujours été entraîné à de funestes comportements militaires. Ainsi Osée annonce comme une parole de Dieu que:

    "Ephraïm est comme une colombe stupide, sans intelligence; ils implorent l’Egypte, ils vont en Assyrie. S’ils partent, j’étendrai sur eux mon filet, Je les précipiterai comme les oiseaux du ciel; je les châtierai, comme ils en ont été avertis dans leur assemblée. Malheur à eux, parce qu’ils me fuient !" Osée 7: 11-13

    C'est justement lorsqu'Israël cherchait de l'aide auprès de des puissances étrangères que le désastre s'abattait su lui.

    Il est nécessaire de penser aussi que le peuple puissant qui était l'objet d'imitation ou de recherche d'alliances, ne pouvait faire autrement que porter son propre désir sur le peuple imitateur. C'est ce qui est advenu à Israël d'abord puis à Juda.
    C'est ainsi que l'on peut aussi comprendre la rétribution de YHVH: elle ne vient pas même de Lui directement. Elle est la conséquence des actes d'imitation qui engendrent la rivalité et la violence.

    Qui est concupiscent doit compter sur le fait que les autres le devienne aussi. Qui succombe à la rivalité éveille en d'autres la même passion. Qui a recours à la violence est imité dans son action, jusqu'à ce que cette violence retombe tôt ou tard sur sa propre tête. C'est ce que Caïn avait compris:

    "...quiconque me trouvera me tuera." Genèse 3: 14



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :