• Combattre l’incrédulité de l’orgueil

    De John Piper

    Lien

    orgueil

     1 Corinthiens 4:7

    Définition des termes croyance et incrédulité

    Je voudrais premièrement définir les concepts de croyance et d’incrédulité. Jésus a déclaré dans Jean 6:35, « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif ».

    A mon avis, l’incrédulité vis à vis de Jésus ( NE PAS croire en lui ) c'est tout simplement le fait de se détourner de lui pour chercher la satisfaction dans d'autres choses. Tandis que la CROYANCE en Jésus c’est le fait de venir à lui afin que nos désirs et attentes soient comblés.

    Il ne faut surtout pas confondre la croyance avec une simple acceptation des faits au niveau de la pensée, car elle renvoie essentiellement à un appétit du cœur qui s'attache à Jésus pour sa satisfaction. « Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. »

    Par voie de conséquence, la vie éternelle n’est pas donnée à ceux qui limitent leurs efforts à la pensée selon laquelle Jésus est le Fils de Dieu. Elle est plutôt le partage des personnes qui boivent de l'eau qu'offre Jésus en tant que Fils de Dieu. « Et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » ( Jean 4:14 ). Jésus est en effet le pain de vie pour tous ceux qui se nourrissent de lui—qui tirent de lui leur nourriture et leur satisfaction. C’est à cela que se résume la croyance au Fils unique de Dieu en vue du salut.

    La pire des formes d’incrédulité

    Il convient que nous parlions à présent d’une autre forme d’incrédulité, à savoir, l’incrédulité des yeux hautains ou de l’orgueil. L’incrédulité et l’orgueil sont étroitement liés. Voici de quelle manière est-ce que je décrirais cette relation : l'incrédulité c’est le fait de se détourner de Jésus ( ou de Dieu ) pour rechercher la satisfaction dans d’autres choses ; l’ORGUEIL, pour sa part, c’est le fait de se détourner de Dieu dans le but spécifique de tirer sa satisfaction de soi-même.

    La convoitise peut se définir comme le fait de se détourner de Dieu pour rechercher la satisfaction dans les choses. L’impatience, c’est le fait de se détourner de Dieu pour trouver la satisfaction dans les plans rapides élaborés par l'intéressé. Le désir peut se définir comme le fait de se détourner de Dieu pour rechercher la satisfaction dans le sexe. L’amertume c’est le fait de se détourner de Dieu pour rechercher la satisfaction dans la vengeance.

    La pire de toutes ces formes d’incrédulité est celle de l'orgueil, car l’auto-détermination et l'exaltation de soi sous-tendent toutes ces autres dispositions immorales. C’est donc à juste titre que nous bouclons notre série d’enseignements par la forme la plus profonde de ces types d'incrédulité, notamment, l’orgueil ou les yeux hautains. Cet enseignement est davantage opportun pendant l'Avent, car la venue du Fils de Dieu sous la forme d'un homme était un acte impressionnant d’humilité et de dénégation de soi.

    Si je classe l’orgueil parmi les formes d’incrédulités, c’est en raison de l'implication pratique suivante : la lutte contre l’orgueil n’est rien d'autre que la lutte contre l'incrédulité. Vu sous un angle positif, le combat de l'humilité renvoie au combat de la foi.

    Références bibliques relatives à l’orgueil

    Je prendrai pour point de départ 1 Corinthiens 4:7, puis nous examinerons d'autres passages traitant de l'orgueil. Il convient de signaler que tous ces passages comparent l’orgueil avec quelque chose. Ils présentent en effet l’orgueil et son opposé. C’est pourquoi j’aimerais que vous notiez que dans chaque cas, l’opposé contextuel de l’orgueil constitue l’essence de la foi. Autrement dit, j’aimerais qu’à la lumière de la Bible, vous vous rendiez à l’évidence que l’orgueil est une forme d’incrédulité, c’est-à-dire l’opposé de la foi ; et que le fait de croire en tout ce que Dieu représente pour vous au travers de Jésus Christ est la seule arme efficace de lutte contre ce péché.

    En fait, ma prière à chaque étape est que votre appétit pour Dieu devienne aiguisé de manière insatiable.

    1. 1 Corinthiens 4:7

    Car qui est-ce qui te distingue ? Mieux : qui est-ce qui te rend différent des autres ? Ou : qui t’accorde tes marques de distinction ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu ?

    Qu’est-ce qui s’oppose à l’autoglorification dans ce texte ? Au lieu de se glorifier, nous devons plutôt reconnaître que tout ce qui nous distingue positivement des autres est un don de Dieu. Les Corinthiens étaient pris dans un piège. En effet, ils passaient le temps à comparer les forces d'une personne à celles de l'autre (1:12). Or, l'apôtre Paul déclare que cette forme d'orgueil chez l'homme serait impossible s'ils avaient véritablement savouré la vérité selon laquelle toutes les aptitudes de l'homme sont des dons de Dieu, par conséquent il n'y a pas lieu de se vanter.

    Ainsi, le premier moyen de lutte contre l’incrédulité de l’orgueil est d’épouser cette vérité biblique, de fonder ses actions sur elle et de se réjouir du fait que : c’est de Dieu que nous tirons nos forces ; ainsi donc, que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur et non pas dans l’homme.

    2. Jacques 4:6-8

    Il [Dieu] accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Ecriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux et fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous.

    Le contraire de l’orgueil à ce niveau est la soumission à Dieu, ce qui nous pousse à nous rapprocher de lui. En effet, l’orgueil veut être indépendant, libre et autonome. Par conséquent, il entre inévitablement en conflit avec Dieu. C’est la raison pour laquelle les personnes qui ne veulent pas se soumettre aux enseignements de Dieu s’éloignent de lui autant que faire se peut.

    S’ils viennent à l'église et que Dieu expose leur style de vie, ils s'en iront pour ne plus jamais revenir, parce qu'ils aiment à mener la barque d’eux-mêmes et à tirer leurs propres ficelles.

    Mais Jacques dit que des personnes de ce genre doivent cesser la course et se rapprocher du Seigneur. Ils doivent en effet arrêter la rébellion et se soumettre ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles ( v. 6).

    Ainsi, le moyen de lutte contre l’incrédulité de l’orgueil dans ce contexte est de cesser de prendre plaisir à l'auto-détermination et à l’éloignement de Dieu, et de commencer à trouver du plaisir dans le droit de Dieu qui lui permet de dire ce qui est bien pour toi, et dans la communion étroite qu'il accorde à ceux qui se rapprochent de lui par la foi ( Hébreux 10:22 ; 11:6 ).

    3. Jacques 4:13-16

    A vous maintenant, qui dites : Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous trafiquerons, et nous gagnerons ! Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire, au contraire : Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela. Mais maintenant, vous vous glorifiez dans vos pensées orgueilleuses. C’est chose mauvaise que se glorifier de la sorte.

    Dans ce texte, l'orgueil se manifeste sous le couvert de l’incrédulité vis-à-vis de la souveraineté de Dieu sur les choses ordinaires de la vie. Un homme peut dire négligemment : « Demain, j’irai à New York pour y passer les fêtes de Noël ». Mais Jacques déclare : « N’en sois pas si sûr ». Au contraire, dis ( v. 15 ), « Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous irons à New York pour y passer les fêtes de Noël ».

    Penses-tu que Dieu est souverain et peut décider que tu n'arrives pas chez toi après ce culte ? Crois-tu qu’il peut exercer sa souveraineté sur tes affaires, tes voyages et ta santé  ? « Si Dieu le veut, nous VIVRONS. . .» ( v. 15).

    De l’avis de Jacques, le fait de ne pas croire aux droits souverains de Dieu de conduire ta vie et de la posséder pousse à l'arrogance. Et le moyen de combattre cet orgueil est de se soumettre à la souveraineté de Dieu dans tous les moindres détails de ta vie, et remets-toi à ses grandes capacités au travers desquelles il œuvre pour ceux qui espèrent en lui.

    4. 1 Pierre 5:5-7

    De même, vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. Et tous, dans vos rapports mutuels, revêtez-vous d’humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux et fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable ; et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

    Pierre dans ses propos demande à tous de revêtir l'humilité. Il poursuit en disant que l’une des choses que nous devons faire après avoir revêtu l’humilité, c’est de nous décharger de tous nos soucis sur le Seigneur.

    Comment comprendre que le fait de se décharger de tous ses soucis soit l’opposé de l’orgueil ? C’est en effet parce que l'orgueil refuse de reconnaître qu'il fait naître des soucis, et particulièrement, l’orgueilleux n’aime pas admettre qu'il a besoin de l’aide de quelqu’un d’autre pour tirer son épingle du jeu.

    Nous nous trouvons donc exactement dans l'univers de la foi ; car la foi reconnait le besoin d’aide. Ce que l’orgueil ne fait jamais. La foi compte sur Dieu, car de lui vient cette aide. Ce que l’orgueil ne fait pas. La foi se décharge de toutes ses anxiétés sur Dieu. Ce qui n’est pas le cas de l’orgueil.

    Par voie de conséquence, l’un des moyens de lutte contre l'incrédulité de l'orgueil c'est d'admettre librement que tu es anxieux, et de chérir le privilège qui te permet de te décharger de toutes tes anxiétés sur Dieu.

    L’une des voies pratiques par lesquelles nous pouvons promouvoir un climat d’humilité et de foi au sein de la famille et de l'église c'est d'exprimer nos besoins personnels à Dieu pendant la prière.

    Certes, tu peux dire que tu pries déjà de la sorte. Gloire à Dieu si tu le faix effectivement ! Mais, par amour et pour le triomphe de la vérité, je t’invite à ne pas dissimuler le véritable cœur de foi lors des prières de groupe. Si nous n’écoutons pas les autres prier avec un cœur complètement brisé en présentant leurs besoins personnels et leur désespoir à Dieu, notre communion ne sera que superficielle, l'humilité de la foi sera étouffée, l’orgueil sera tapi derrière la porte, et nous allons nous tromper nous-mêmes, faisant de fait de l’église un foyer de malades.

    Oh ! quel grand ministère bénéficie mon esprit lorsque je prie avec des Saints qui expriment, par des mots, leur grande soif de Dieu, et le besoin de son aide dans leurs propres vies !

    Combien de personnes ont en effet la conviction que c’est un acte d’amour que de prier pour les autres à haute voix ; mais que c’est égoïste de le faire pour soi-même. Je crois que la vérité, c’est le bien le contraire de ce qu’elles pensent : l’orgueil, et non l’altruisme, est la chose qui fait disparaître le merveilleux parfum de la foi d’un cœur brisé des réunions de prière. C’est pourquoi je vous exhorte, au moins pour le ministère dont bénéficierait mon cœur, à laisser entendre vos désirs pour l’aide divine et la plénitude de Dieu lorsque nous sommes en prière.

    5. Jérémie 13:15-16

    Ecoutez et prêtez l’oreille ! Ne soyez point orgueilleux ! Car l’Eternel parle. Rendez gloire à l’Eternel, votre Dieu, avant qu'il fasse venir les ténèbres...

    « Ne soyez point orgueilleux, rendez gloire à Dieu. » Donner gloire à Dieu est l'une des attitudes contraires à l'orgueil.

    Mais qu’est-ce que donner gloire à Dieu ? Il est vrai que tu ne peux pas rendre gloire à Dieu dans l'optique de faire de lui un être glorieux. Mais tu peux lui donner gloire en faisant les choses qui révèlent sa gloire. Examinons un cas pratique dans Romains 4:20, « Il ( Abraham ) ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu ».

    La foi donne en réalité la gloire à Dieu, car elle montre que Dieu est glorieusement digne de confiance. La foi aime à présenter la gloire de la grâce, de la force et de la sagesse de Dieu. Elle cherche les moyens d’agir qui augmentent la joie de voir Dieu manifester sa gloire. Ce qui signifie simplement que le but de la foi c’est d’amener Dieu à toujours se révéler en tant que Dieu ; attitude qui s'oppose pleinement à l'orgueil. En effet, l’orgueil ou l’orgueilleux recherche toujours sa propre gloire. Jésus a pourtant déclaré dans Jean 5:44, « Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres…? » Autrement dit, vous ne le pouvez ! Tu ne peux pas venir à Jésus pour obtenir satisfaction et prétendre tirer cette satisfaction de la louange des hommes.

    6. Jérémie 9:23-24

    Ainsi parle l’Eternel : « Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, que le riche ne se glorifie pas de sa richesse. Mais que celui qui veut se glorifier se glorifie d’avoir de l’intelligence et de me connaître, de savoir que je suis l’Eternel, qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre ; car c’est à cela que je prends plaisir, dit l’Eternel. »

    En réalité, notre combat est rude. Nous manifestons l'orgueil sur tous les plans :

    • Nous aimons nous glorifier à cause de l’utilisation que nous faisons de notre pensée—quelles bonnes moyennes, des solutions rapides, des laconistes intelligents, des victoires engrangées au Scrabble ;
    • Nous aimons nous glorifier au sujet de nos corps—parce que nous pouvons travailler longuement et durement, ou parce que nous avons beaucoup de muscles ou sommes harmonieux, ou parce que nous pouvons courir rapidement, soulever des charges lourdes ou couvrir de longues distances à la course ;
    • Nous aimons nous glorifier au sujet de nos possessions—du fait que nous vivons dans un milieu chic, ou conduisons une grosse voiture, ou possédons une stéréo certaine ou détenons un portefeuille bien fourni.

    Mais Jérémie nous demande de vaincre l'orgueil en nous glorifiant dans le Seigneur : la gloire en ce que tu connais Dieu. Veux-tu te glorifier dans ton intelligence ? Non ! Glorifie-toi en Dieu. Veux-tu te glorifier dans ta force et ta beauté ? Non ! Glorifie-toi en Dieu. Veux-tu te vanter parce que tu possèdes des domaines ? Non, vante-toi en Dieu !

    Comment combattre l’orgueil efficacement ?

    En fin de compte, quelle est la réponse finale de la bible sur la question de savoir comment combattre efficacement l’orgueil ?

    Le 6 décembre, j’ai rédigé ces lignes dans mon journal. C’est ma propre confession du besoin d’aide et ma réponse à la question posée.

    N’est-il pas vrai que Dieu est le seul moyen qui peut me permettre de me glorifier ? L’abnégation de soi et la crucifixion de la chair sont essentielles, mais combien facile il est de me glorifier même dans l’oubli de soi ! Le seul moyen de briser le motif du plaisir insidieux de me glorifier, c’est d'amener mes facultés à trouver du plaisir dans la recherche de la gloire de Dieu.

    L’hédonisme chrétien se trouve en fait être la réponse finale. Il est plus profond que la mort en soi. En effet, tu dois aller au plus profond de la tombe de la chair pour trouver la véritable source d’eau de miracle qui t’affranchit et accentue ton goût pour la gloire de Dieu. Dans ce contexte dénué de paroles, toute admiration satisfaisante marque la fin et la mort du moi.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :