• Conspirationisme ? Oui, ça existe mais...

    Conspiration: Entente secrète entre plusieurs personnes ou choses personnifiées, en vue de renverser un ordre (qu'il soit représenté par une personne ou un savoir, une valeur).


    Conspirationisme ? sauf que....

     

    Il existe des secrets et il existe aussi des faits qui ne sont pas cachés


    Il existe des secrets

    Conspiration: voici un mot mis à toutes les sauces, dans lequel on mixe tout et n'importe quoi.

    La définition est claire: la conspiration se prépare et se pratique dans le secret.

    Que dit la Bible du "secret": l'Eternel se manifeste dans la lumière. Il est le "Père des lumières" (Jacques 1:17)

    "Mon peuple, sois attentif ! Ma nation, prête-moi l’oreille ! Car la loi sortira de moi, Et j’établirai ma loi pour être la lumière des peuples." Isaïe 51:4

    "Car auprès de toi est la source de la vie; par ta lumière nous voyons la lumière." Ps 39:6

    Et il n'aime pas le secret en vue du mal, on pourrait multiplier les citations:

    "Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel, oeuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret !" Deut 27: 15

    "Maudit soit celui qui frappe son prochain en secret !" Deut 27:24


    Incontestablement le secret existe. Et alors, voici ce qu'en dit Yeshua:

    "Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits." Luc 12:2-3

    Une question suite à ce texte: mis en lumière par qui ?

    Bien sur par notre Père...  - Il arrive aussi que des historiens (pas ceux qui qui font la louange de César !) découvrent en fouillant des archives des secrets d'autrefois cachés. -
    Donc ce n'est pas notre travail de mettre en lumière ce qui est caché, secret ou même de prendre pour certain ce qui ne l'est pas du tout... pas même de le jeter en pâture pour "nourrir" les brebis... Je devrais dire plutôt: les empoisonner.

    Pourquoi est-ce un empoisonnement ?

    Premièrement parce que c'est une manifestation d'incrédulité et d'orgueil à l'égard du Père des lumières dont c'est la volonté de "faire ce travail". Lui seul a la capacité de connaître les secrets EN VÉRITÉ. Nous ne ferons que des approximations qui nous pousserons peut-être à tenir des mensonges pour vrai.... ou vice-versa.

    Je connais certains secrets parce que j'ai travaillé dans des milieux politiques et syndicaux. Et alors... les complots et les secrets existent et tout le monde le sait, puisque cela existe aussi dans les familles ... si je vous les disais, vous ne seriez en rien avancés dans votre foi.

    La curiosité, si elle marque de l'incrédulité, marque aussi ce qui va avec: la peur, l'angoisse, l'anxiété; et une chose qui vous surprendra peut-être: la volonté d'exercer un pouvoir sur l'autre ou plus prosaïquement d'avoir "un public" qui vous écoute:

    peur, l'angoisse, l'anxiété qui poussent certains à sans cesse rechercher des complots secrets. Loin d'être rassurés, ils plongent toujours plus dans l'angoisse, comme avec l'usage d'une drogue: il en faut toujours plus pour avoir le même effet.

    - Prise pouvoir des uns sur des autres: en racontant, publiant toujours de façon certaine ou conditionnelle des secrets supposés percés à jour ou même des approximations sur des faits interpétés, on alimente l'angoisse des autres, on les affaiblit. Pourquoi ne pas le dire: on les manipule. Et si là-dessus, on leur annonce l'évangile... Cela ne vient alors certainement pas de l'Esprit de Dieu. Il ne peut instiller la peur, seulement la tristesse qui conduit à la repentance:

    Ma conviction est que nous devons renoncer à cela. Absolument et définitivement, reconnaissant à ce sujet notre incrédulité et pire que cela comme vu ci-dessus.


    Et maintenant ? On se tait, on cesse d'alerter en ce qui concerne le péché du monde. Pas du tout !

    Dénonçons le péché et la violation de tous les commandements de Dieu ET PAR-DESSUS TOUT LE MESSAGE DE LA CROIX qui convainc le monde de péché, de justice et de jugement.


    Il existe aussi des faits qui ne sont pas cachés


    J'ai choisi le nouvel ordre mondial. A noter que les citations ci- dessous (voir en fin d'article) proviennent de TOUS les horizons politiques ou autres.

    Ces citations qui tournent autour du NOM et de la volonté de certains de le faire advenir, sont publiques, émises par des personnalités de tous les milieux depuis des décennies. Elles ne reprennent que le vieux rêve d'unité mondiale détruit à la tour de Babel par la volonté du Seigneur et sans cesse tentant de renaître de ses cendres, via les empires de l'antiquité, ceux de l'histoire (Saint Empire Romain Germanique, Empire austro-hongrois, Empire espagnol, Empire napoléonnien, Empire aryen, et autres en orient). A cela il évident d'ajouter les unions économiques et stratégiques modernes qui visent au même but.

    "Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre." Genèse 11:4

    Ces citations sont nombreuses et on ne peut émettre aucun doute sur cette volonté de faire advenir ce nouvel ordre, tant elles vont massivement dans le même sens.

    Qu'en ferons-nous ? Ce n'est plus un secret, c'est avéré. Nous en prenons note et lisons les Écritures sous deux aspects:

    - Pour vérifier ces événements en regard des affirmations de la Parole.

    - Pour connaître ce qui nous permettra d'y faire face. Et pas seulement connaître, pratiquer...

    Ceci afin d'échapper à la peur, à l'angoisse de ces temps et d'être parmi les dix vierges sages.

    Accueillir et se réjouir de la venue du Seigneur en Roi, sans en calculer l'époque ou pire, la date.

    __________________________________________________


    CITATIONS:

     

    Woodrow Wilson, 28ième président des États-Unis 1913-1921

    « Depuis que je suis entré en politique, j'ai eu surtout les vues des hommes qui se confiaient à moi en privé. Certains des plus grands hommes aux USA, dans le domaine du commerce et de l’industrie, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si attentif, si puissant, si complet, si dominant, que le mieux est de ne pas parler trop fort quand ils parlent en le condamnant. »


    Thomas Jefferson, président des États-Unis de 1800 à 1808.

    "Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout..."


    Franklin D. Roosevelt, Président des Etats Unis de 1932 à 1945

    "En politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un événement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi."


    Nicholas Murray Butler . Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie, membre du CFR (Council on Foreign Relations)

    "Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité."

     

    Benjamin Disraeli Premier Ministre Britannique de 1874 à 1880

    "Le monde est gouverné par des personnages très différents de ce qui est imaginé par ceux qui ne sont pas derrière le rideau."


    David Rockefeller Président et fondateur du Groupe de Bilderberg et de la Commission Trilatérale. Président du CFR. Propos tenus à la rénion du Groupe de Bilderberg à Baden Baden en 1991

    "Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."


    David Rockefeller Interview dans Newseek en février 1999

    "Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire."

     

    Général Douglas MacArthur Commandant suprême des forces alliées dans le Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale

    "Je suis inquiet pour la sécurité de notre belle nation; pas tant à cause d'une quelconque menace de l'extérieur, mais d'avantage à cause des forces insidieuses qui y opèrent de l'intérieur."

    "La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions."


    John Fitzgerald Kennedy dans un discours fait à l'Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours avant son assassinat

    "Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. (...) Est-ce que j'entends par là qu'il s'agit d'une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu'il y a un tel complot, d'envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique."


    Lawrence Patton McDonald Congressiste américain tué dans l'attaque d'un vol de la Korean Airlines. Message public diffusé en 1976

    "Seuls les plus petits secrets ont besoin d'être protégés. Les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique."


    Marshall McLuhan Auteur et chercheur canadien (1911-1980)

    "Tous les êtres humains trébuchent un jour sur la vérité. La plupart se relèvent rapidement, secouent leurs vêtements et retournent à leurs préoccupations, comme si de rien n'était."

     

    Henry Louis Mencken Journaliste, écrivain et libre penseur, l'un des écrivains américains les plus influents du 20e siècle (1880-1956)

    "L'ennemi numéro 1 de tout État est l'homme qui est capable de penser par lui-même sans considération de la pensée unique. Presque inévitablement il parviendra alors à la conclusion que l'État sous lequel il vit est malhonnête, insensé et insupportable, ainsi, si cet homme est idéaliste il voudra le changer. S'il ne l'est pas, il témoignera suffisamment de sa découverte pour générer la révolte des idéalistes contre l'État."

     

    David Rockefeller (Newsweek International, 1er février 1999).

    "Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire"

     

    Henry Kissinger, s'exprimant à Evian le 21 mai 1992 à la réunion du Bilderberg

    "Aujourd'hui, les Américains seraient indignés si les soldats de l'ONU entraient dans Los Angeles pour y restaurer l'ordre; demain ils en seront reconnaissants. Ceci est particulièrement vrai si on leur dit qu'il y a une menace venant de l'au-delà, quelle soit vraie ou promulguée, qui met en danger notre existence même. C'est alors que tous les peuples du monde prieront les dirigeants mondiaux de les délivrer de ce mal. La seule chose que tous les hommes craignent est l'inconnu. Lorsqu'on leur présentera ce scénario, les droits de la personne seront volontairement abandonnés contre la garantie de leur bien-être par leur gouvernement mondial".

     

    7 Décembre 1988 : lors d’une allocution à l’O.N.U, Mikhail Gorbachev annonçait que le « progrès mondial » ne pouvait se réaliser qu’avec un « nouvel ordre mondial ».

     

    12 Mai 1989 : Bush, membre des Skull and Bones, invitait le gouvernement soviétique (communiste) à « entrer dans l’ordre mondial ».

     

    Octobre 2001, lors d’une conférence internationale organisée à Madrid par la « fondation Gorbachev », le président, Mikhail Gorbachev, a dit dans son discours qu’il était « pour la création d’un nouvel ordre mondial basé sur les normes de l’ONU.» (Pravda)

     

    Jean Paul II a lancé un appel aux dirigeants du monde entier leur demandant de construire ensemble, en 2004, les chemins de la paix ainsi qu'un nouvel ordre international à partir de l'expérience des Nations unies.

     

    Allocution de Nicolas Sarkozy devant l'Assemblée générale de l'ONU, 25 septembre 2007, Assemblée générale de l'ONU.

    "C'est un véritable New Deal à l'échelle planétaire qui est nécessaire. Un New Deal écologique et économique. Au nom de la France, j'appelle tous les États à se réunir, pour fonder le nouvel ordre mondial du XXIème siècle […]"

     

    « Back to the Womb? Isolationism's Renewed Threat », Arthur Meier Schlesinger, Jr., Foreign Affairs, juillet/août 1995, p. 2-8

    "Nous n'allons pas réaliser un Nouvel Ordre Mondial sans en payer le prix en vies humaines aussi bien qu'en mots et en argent."

     

    Henry Kissinger, prix Nobel de la paix 1973.

    L'ALENA sera l'avancée la plus constructive vers un nouvel ordre mondial faite par un groupe de pays depuis la fin de la guerre froide, et le premier pas vers une vision encore plus large de la zone de libre-échange pour l'hémisphère ouest... L'ALENA n'est pas un accord commercial traditionnel mais l'architecture d'un nouveau système international.


    Le message de Noël du pape Benoît XVI, délivré par l'agence de presse Zénit : Homme moderne, adulte pourtant parfois faible dans sa pensée et dans sa volonté, laisse-toi prendre par la main par l’Enfant de Bethléem; ne crains pas, aie confiance en Lui! La force vivifiante de sa lumière t’encourage à t’engager dans l’édification d’un nouvel ordre mondial, fondé sur de justes relations éthiques et économiques.


    Jacques Attali qui était l’invité du Grand JT de la principale chaîne publique française France 2 a déclaré ouvert la “Nouvelle phase de la mondialisation” et appelle à la création d’une gouvernance mondiale pour régler la crise et éviter qu’elle ne se reproduise…

     

    « Si nous ne suivons pas les préceptes de notre boussole morale intérieure et nous ne défendons pas la vie humaine, alors son anarchie menacera la paix et la démocratie du NOUVEL ORDRE MONDIAL naissant que nous voyons maintenant, cette longue vision rêvée pour qui nous avons tous travaillés depuis tellement longtemps. » Le Président George Bush (janvier 1991).

     

    « Le meilleur des mondes d’Huxley pouvait être lu comme une caricature de cette fiction positiviste; 1984, comme une anticipation de sa conséquence politique. Wells, au moment où les bombes s’abattaient sur Londres, appelait à un nouvel ordre mondial et à un contrôle international de l’espace aérien.

     

    Bill Clinton, 16 novembre 1994.

    "Je planifie de retirer les armes de tous les citoyens américains et de vous les remettre" (à la milice)


    Adolph Hitler

    "1935 restera dans l'histoire, car pour la première fois, une nation civilisée oblige l'enregistrement de ses armes ! Nos rues seront plus sûres, notre police, plus efficace et le monde entier suivra notre exemple!!!"


    Robert Miller (Ex. assistant au secrétaire des Nations-Unis. Maintenant président de la paix au Costa-Rica)

    "Nous devons agir aussi rapidement que possible vers un seul gouvernement mondial; une seule religion; un seul chef mondial. "


    Baron Nathan Rothchild

    ..."Laissez moi émettre et contrôler la monnaie d'une nation et je me fou de ceux qui font ces lois..."


    G. Bush, janvier 1991

    «  la "juste guerre" contre l'Irak doit conduire à l'avènement d'un "nouvel ordre mondial, d'un monde où le règne de la loi, et non de la jungle, gouverne la conduite des nations". »

     

    Georges Bush

    « Aujourd'hui, un nouvel ordre mondial est à naître. Un monde très différent de celui que nous avons connu! »


    Jean-Paul II

    Vers la fin de cette décennie (A.D.2000), nous virons sous le premier Gouvernement Mondial a exister dans la société des nations. Un gouvernement avec l'autorité absolu de décider toutes les issues de la vie humaine!


    George Washington.

    "Cela prendra encore le temps de la reconnaissance du Grand Architecte de l'Univers avant que la pierre de faîte ne s'ajuste finalement sur la pyramide et que la nation soit en pleine possession de son pouvoir pour être en mesure d'assurer son rôle de leadership sur les nations du monde pour établir le Nouvel Ordre des Âges".


    Jean Baudrillard - Le masque de la guerre , Libération, Rebonds, lundi 10 mars 2003, p. 8

    « Ce conflit tellement programmé et anticipé est un événement fantoche qui préside à l'instauration d'un ordre mondial sécuritaire sur la base de la terreur préventive » et « Mais ce qui se profile à travers lui, c'est une déprogrammation automatique de tout ce qui pourrait avoir lieu, une sorte de prophylaxie à l'échelle mondiale, non seulement de tout crime, mais de tout événement qui pourrait perturber un ordre mondial donné comme hégémonique. » et encore « C'est d'ailleurs l'attentat du 11 septembre qui a parachevé le processus de mondialisation non pas celui du marché, des flux et des capitaux, mais celui, symbolique, bien plus fondamental, de la domination mondiale en provoquant une coalition de tous les pouvoirs, démocratiques, libéraux, fascistes ou totalitaires, spontanément complices et solidaires dans la défense de l'ordre mondial. » et re-encore « Et cette guerre, loin de relever le défi, n'effacera pas l'humiliation du 11 septembre. Il y a quelque chose de terrifiant dans le fait que cet ordre mondial virtuel puisse faire son entrée dans le « réel » avec une telle facilité.
    L'événement terroriste était étrange, d'une insupportable étrangeté. La non-guerre, elle, inaugure l'inquiétante familiarité de la terreur. »

     

    George W. Bush, 43e président américain, 12 décembre 2000

    "Si c'était une dictature, ce serait beaucoup plus facile, tant et aussi longtemps que j'en serais le dictateur."



    Pierre-André Paré, ex-sous-ministre au Ministère du Revenu du Québec, devant une commission de l’assemblée Nationale du Québec, rapporté par Le Devoir, le 6 avril 1996

    "Tout est privilège concédé par l'état: votre voiture, votre maison, votre profession, bref votre vie; et ce que l'état donne, il peut le reprendre si vous n'êtes pas un contribuable docile."

     

    Kofi Annan, Secretaire Général de l'ONU.

    "Un gouvernement mondial peut intervenir militairement dans les affaires internes de toute nation lorsqu'il désapprouve ses activités." 


    "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort."
    François Mitterrand (1916-1996), Ex-Président Français. Commentaire lors d'un entretien privé avant sa mort, cité dans le Courrier International du 13 Avril 2000


    David Spangler, directeur de l'Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies

    "Personne n'entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu'il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Luciférienne."

    Benito Mussolini (1883-1945), Dirigeant Fasciste de l'italie de 1922 à 1943

    "Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu'il s'agit en fait de l'intégration des pouvoirs de l'état et des pouvoirs du marché."

    "Le Gouvernement Mondial arrive. A vrai dire, il est inévitable. Aucun argument pour ou contre lui ne peut changer ce fait."
    Norman Cousins (1915-1990), auteur et directeur honoraire de l'organisation Planetary Citizens for the World We Chose, cité dans le Human Events, en 1985.


    Paul Valéry (1871-1945), poète et auteur français

    "La politique est un mécanisme qui sert à empêcher les gens de prendre part à ce qui les concerne directement."


    Brent Scowcroft, Conseiller à la Sécurité Nationale Américaine sous Gerald Ford et Georges H W Bush, et membre du CFR, cité dans le Washington Post en mai 1991

    "Nous sommes convaincus que nous créons la base d'un Nouvel Ordre Mondial, qui émerge de l'effondrement des antagonismes Américains-Soviétiques."
     


    Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français

    "Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. [...] L'argent n'a pas de patrie; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence; leur unique objectif est le gain."


    Josiah Stamp (1880-1941), Gouverneur de la Banque d'Angleterre, 1920

    "Si vous désirez être les esclaves des banques, et payer pour financer votre propre esclavage, alors laissez les banques créer l'argent.”


    Barry Goldwater (1909-1998), élu 5 fois Sénateur de l'Arizona

    "Le Council on Foreigns Relations est la branche américaine d'une société qui s'origine d'Angleterre et qui croit que les limites nationales devraient être abolies, et un règne mondial unique établi."


    Noam Chomsky, professeur et auteur américain

    "L'éducation est un système d'ignorance imposée."
    "Des centaines de milliards de dollars sont dépensés chaque année pour contrôler l'opinion public."


    Aristote (384-322 A. J.-C.) , extrait de Aristote sur la Politique - traduction de J. Sinclair, publié en 1962

    "Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu'il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu'il soit si occuppé à ses tâches quotidiennes qu'il n'aie pas le temps pour la rebellion."


    George Brock Chisholm (1896-1971), ex-directeur de l'Organisation Mondiale de la Santé

    "Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur fidélité aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux."


    Henry Ford (1863-1947)

    "Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin."


    Arnold Toynbee (1889-1975), historien et philosophe anglais, lors d'un discours à Copenhague, en 1931

    "Nous travaillons présentement discrètement de toutes nos forces, pour retirer du fonctionnement des états nations du monde cette mystérieuse force appelée souveraineté."


    Strobe Talbot, Secrétaire d'État député pour l'administration Clinton, 20 juillet 1992.

    "Au prochain siècle, les nations comme nous les connaissons seront désuètes. Tous les états reconnaîtront une seule autorité centrale. La souveraineté nationale n'était pas une si bonne idée après tout."

    General Douglas MacArthur (1880-1964)

    "Je suis inquiet pour la sécurité de notre belle nation; pas tant à cause d'une quelconque menace de l'extérieur, mais d'avantage à cause des forces insidieuses qui y opèrent de l'intérieur."


    John F. Hylan (1868-1936), maire de New York de 1918 à 1925

    "La véritable menace pour notre république est le gouvernement invisible, qui comme une pieuvre géante, étends ses tentacules gluants autour de nos villes, états et nations."


    Dr. Jose M.R. Delgado, Directeur de la "Yale University Neuropsychiatry Medical School" et auteur du livre "Physical Control of the Mind, Toward a Psychocivilized Society"

    "L'individu peut penser que la réalité la plus importante est sa propre existence, mais il ne s'agit seulement que de son propre point de vue. Tout cela manque de perspective historique. L'homme n'a pas le droit de développer son propre esprit, même si cette orientation libérale est attirante. Nous devons contrôler électriquement le cerveau. Un jour les armées et les généraux seront contrôlés par des stimulations électriques du cerveau."


    Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955, cité dans le London Press, en 1922

    "Depuis l'époque des Spartacus, Weishaupt, Karl Marx, Trotski, Belacoon, Rosa Luxembourg et Ema Goldman, cette conspiration mondiale a connu une croissance constante. Cette conspiration a joué un rôle décisif et identifiable dans la Révolution Française. Elle a été le berceau de tous les mouvements subversifs pendant le 19e siècle. Et finalement, ce groupe de personnalités extraordinaires du monde secret des grandes villes d'Europe et d'Amérique ont saisi le peuple Russe par les cheveux, et sont maintenant devenus les maîtres incontestables de cet énorme empire."

     
    Arthur Schlesinger Jr., historien et critique politique américain, dans le Foreign Affairs de juillet/août 1995

    "Nous ne réussirons pas l'établissement d'un Nouvel Ordre Monial sans en payer le prix en vies humaines aussi bien qu'en mots et en argent."


    Charles Paul Freund, auteur et chroniqueur, dans un article intitulé If History Is a Lie: America's Resort to Conspiracy Thinking, paru dans le Washington Post le 19 janvier 1992

    "Supposons que tout ce que vous savez n'est pas seulement faux, mais qu'il s'agit de mensonges soigneusement rédigés. Supposons que votre esprit est remplit de fausses croyances - sur vous même, sur l'histoire, sur le monde qui vous entoure - implantées là par des forces puissantes, de façon à vous leurrer dans la complaisance. Votre liberté est par conséquent une illusion. Vous êtes en fait un pion dans ce complot, et votre rôle est celui d'un crédule qui doit prendre son rang, si vous faites parti des chanceux."


    Arnold Toynbee (1889-1975), historien et philosophe anglais, lors d'un discours à Copenhague, en 1931

    "Nous travaillons présentement discrètement de toutes nos forces, pour retirer du fonctionnement des états nations du monde cette mystérieuse force appelée souveraineté."

     
    J. Edgar Hoover (1895-1972), Directeur du FBI de 1924 jusqu'à sa mort

    "L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe."


    Louis Latzarus (1878-1942), auteur et journaliste français

    "En démocratie, la politique est l'art de faire croire au peuple qu'il gouverne."


    Max Weber (1864-1920), politicien et économiste allemand

    "L'État possède le monopole de la violence légitime."


    Honoré de Balzac (1799-1850), écrivain français

    "Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des événements."


    George Herbert Walker Bush, 41e président américain, en référence à la crise du Golfe Persique

    "Le monde peut par conséquent saisir cette opportunité, pour remplir la promesse de longue date d'un Nouvel Ordre Mondial, où des nations diverses sont rassemblées dans une cause commune pour accomplir les aspirations universelles de l'humanité."

    William Lyon Mackenzie King (1874-1950), Premier Ministre du Canada de 1921 à 1930 et de 1935 à 1948

    "Jusqu'à ce que le contrôle de l'émission des devises et du crédit soit restauré au gouvernement comme sa responsabilité la plus évidente et sacrée, toute référence à la souveraineté du parlement ou à la démocratie est inutile et futile. [...] Une fois qu'une nation s'est séparée du contrôle de son crédit, les gens qui font les lois importent peu. [...] Les usuriers une fois au pouvoir détruiront la nation."


    Condoleeza Rice, alors responsable de la Sécurité Nationale dans l'administration Bush, mars 2000

    "Pour nous unir, nous avons besoin d'un ennemi commun."

    Robert Kennedy (1925-1968), sénateur et candidat à la présidence Américaine assassiné, comme son frère John Fitzgerald Kennedy


    "Nous serons tous ultimement jugés sur les efforts que nous aurons investi à la construcion d'un Nouvel Ordre Mondial."

    Jean Mistler (1897-1988), auteur et homme politique français

    "La politique est l'ensemble des procédés par lesquels des hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire."


    Tony Blair, premier ministre britannique, 5 janvier 2002

    "Les autres pays ne prendront pas connaissance de ce qu'on appelle le Nouvel Ordre Mondial d'un premier ministre Britannique qui ne peut fournir de services publics de base dirigés par son propre gouvernement défaillant."


    Woodrow Wilson (1856-1924), 28e président américain

    "Nous sommes devenus un des moins bien dirigé, un des plus entièrement contrôlé et dominé des Gouvernements du monde, non plus un gouvernement de libre opinion, non plus un gouvernement par conviction et vote de la majorité, mais un gouvernement par l'opinion et la coercition d'un petit groupe d'hommes dominants."


    Joel Skousen, expert américain de renommée mondiale en sécurité intérieure et lois constitutionnelles

    "Il y a un plan systématique pour utiliser les concepts d'affrontement de façon à réarranger les pièces sur l'échiquier mondial. Tout ceci est en rapport avec le Nouvel Ordre Mondial, le Globalisme et les affronts à la souveraineté nationale auxquels nous assistons. Occasionnellement, les globalistes qui veulent un Gouvernement Mondial Unique doivent se tourner vers la guerre pour accélérer les choses."


    Colin Powell, en référence à la puissance militaire américaine avant le début de la guerre du golfe de 1991

    "Je veux effrayer le reste du monde."


    Alex Carey, Auteur de "Taking The Risk Out Of Democracy"

    "Il est défendable que le succès de l'industrie de la propagande à nous persuader, depuis si longtemps, que nous sommes libres de toute propagande, est l'une des réussites propagandistes les plus significatives du 20e siècle."


    Jacques Cousteau (1910-1997), publié dans le Courrier, une publication de l'UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization)

    "Pour pouvoir stabiliser la population mondiale, il serait nécessaire d'éliminer 350 000 personnes par jour. C'est une chose horrible à dire, mais c'est tout aussi horrible de ne pas le dire."


    Harry Truman (1884-1972), 33e président américain

    "Lorsque vous avez un gouvernement efficace, vous avez une dictature."


    Président George Herbert Walker Bush, 1991

    "Nous avons devant nous l'opportunité de forger pour nous-mêmes et pour les générations futures un Nouvel Ordre Mondial, un monde où les règles de la loi, pas les règles de la jungle, gouvernent la conduite des nations. Quand nous serons victorieux, et nous le serons, nous aurons une vraie chance pour ce Nouvel Ordre Mondial, un ordre dans lequel des Nations Unies crédibles pourrait utiliser leur rôle de maintien de la paix pour réaliser la promesse et la vision des fondateurs des Nations Unies."

     

    Transcription du discours de Georges Bush (père) le 11 Septembre 1990 devant le Congrès à Washington (USA) :

    ” Nous nous trouvons aujourd’hui à un moment exceptionnel et extraordinaire. La crise dans le golfe Persique, malgré sa gravité, offre une occasion rare pour s’orienter vers une période historique de coopération. De cette période difficile, notre cinquième objectif, un nouvel ordre mondial, peut voir le jour : une nouvelle ère, moins menacée par la terreur, plus forte dans la recherche de la justice et plus sûre dans la quête de la paix. Une ère où tous les pays du monde, qu’ils soient à l’Est ou à l’Ouest, au Nord ou au Sud, peuvent prospérer et vivre en harmonie. Une centaine de générations ont cherché cette voie insaisissable qui mène à la paix, tandis qu’un millier de guerres ont fait rage à travers l’histoire de l’homme. Aujourd’hui, ce nouveau monde cherche à naître. Un monde tout à fait différent de celui que nous avons connu. “

     

    Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955

    "Le meilleur argument contre la démocratie est une conversation de cinq minutes avec l'électeur moyen."


     

    David Rockefeller, MEMOIRES, page 405

    "Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l'accusation, je suis coupable et fier de l’être.

     

     

    Bill Clinton

    « Quand vous arrivez à la tête d'un pays, des présidents virtuels prennent les décisions à votre place. »


    Gordon Brown le 26/01/09.

    “Ou bien nous pouvons prendre ces menaces et ces défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui comme les contractions douloureuses pour accoucher d’un nouvel ordre mondial et notre tâche aujourd’hui n’est rien moins que de permettre une transition pour un nouvel ordre international au bénéfice d’une société mondiale en expansion”..." La crise financière ne doit pas être une excuse pour un repli dans le protectionnisme mais plutôt être vue comme l’accouchement “difficile d’un nouvel ordre mondial”"...“faire l’ajustement nécessaire pour un avenir meilleur et pour établir de nouvelles règles pour ce nouvel ordre mondial” a averti le Premier ministre britannique 

     

    Gordon Brown :

    "La crise économique va servir a centraliser la puissance économique mondiale et a faire naître le nouvel ordre mondial !!!"

     

    José Luis Zapatero.

    “Le futur de l’OIT (Organisation internationale du Travail ) et son rôle dans le nouvel ordre mondial qui donne du poids à la dimension sociale de la mondialisation est un élément clé dans ma vision politique des affaires internationales”, a souligné le dirigeant espagnol 

     

    Berlusconi le 5/11/2003.

    "Nous avons la charge morale du Nouvel ordre mondial"


    Gideon Rachman, journaliste au Financial Times.

    “La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique”[...]“Tant que personne ne cassera ce problème, ce plan de gouvernement mondial restera sous clé aux Nations Unies”.


    H. G. Wells, dans son livre intitulé Le Nouvel Ordre Mondial (1939).

    « ... lorsque la lutte semble dériver nettement vers une démocratie sociale mondiale, il peut encore y avoir un très grand délais et des déceptions avant qu'elle devienne un système efficace et bienfaisant mondial. Les personnes innombrables... détesteront le Nouvel Ordre Mondial... et mourront en protestant contre lui. Quand nous essayons d'évaluer ses promesses, nous devons considérer la détresse d'une génération ou aussi des mécontents, bon nombre d'entre eux tout à fait vaillants et gracieux regardants le peuple. »


     Président Hosni Mubarak d'Egypte, dans le New York Times (avril 1995).

    « Le renouvellement du traité de non prolifération a été décrit comme important « pour le bien-être du monde entier et le nouvel ordre mondial ». »

     

    Arthur Schlesinger, Jr., dans Affaires Etrangères (Juillet/Août 1995).

    « Nous n'allons pas réaliser un Nouvel Ordre Mondial sans le payer de sang de paroles et d'argent ».

     

     Edward Bernays (1891–1995) considéré comme le père de la propagande politique institutionnelle.

    " La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays "

     

    Professeur Arnold Toynbee, dans un discours en juin l931 devant l'Institut pour l'Etude des Affaires Internationales à Copenhague.

    « Nous travaillons actuellement discrètement avec toute notre force à arracher cette force mystérieuse appelée la souveraineté hors de l’étreinte des états nations du monde. »

     

    Sénateur US Barry Goldwater dans son livre de l964 : Sans Excuses.

    « Il est prévu que la Commission Trilatérale soit le véhicule pour la consolidation multinationale du commerce et des intérêts bancaires en saisissant le contrôle du gouvernement politique US. La Commission Trilatérale représente un effort habile et coordonné de saisir le contrôle et de consolider les quatre centres de la puissance politiques, monétaires, intellectuels et ecclésiastiques. La Commission Trilatérale prévoit de créer un pouvoir économique supérieur mondial sur les gouvernements politiques des nations états impliqués. En tant que directeurs et créateurs du système, ils gouverneront le futur. »

     

     L'ancien membre du Congrès John Rarick 1971.

    « Le Conseil des Relations Étrangères est « l'institution ». Non seulement il a l’influence et le pouvoir dans les principales positions de prise de décision aux niveaux les plus élevés du gouvernement pour faire pression à partir d'en haut, mais il annonce aussi qu’il emploie des individus et des groupes pour mettre la pression d’en bas, pour justifier les décisions du niveau élevé afin de convertir la République constitutionnelle souveraine US en État membre servile d'une dictature du Monde Un. »

     

     Nelson Rockefeller, gouverneur de New York, dans un article intitulé « Rockefeller Offre la Terre Libre Unie : Appels à Harvard pour conduire la construction du nouvel ordre mondial » -- New York Times (février 1962).

    « Les Nations Unies, dit-il à l’assistance à l'université de Harvard, n'ont pas été compétents – ni ne sont capables – de façonner un nouvel ordre mondial lequel réponde ainsi irrésistiblement la demande. ... Le nouvel ordre mondial qui répondra à des problèmes économiques, militaires, et politiques, dit-il, exige instamment, je crois, que les USA prennent la conduite de tous les peuples libres pour rendre les concepts et les aspirations fondamentales de souveraineté nationale vraiment significatifs par l'approche fédérale. »


    Partie de la publicité sur une pleine page par le gouvernement du Maroc au New York Times (avril 1994).

    « L'acte Final de l'Uruguay Round, marquant la conclusion de la négociation commerciale la plus ambitieuse de notre siècle, donnera naissance - au Maroc - à l'organisation du Commerce Mondial, le troisième pilier du Nouvel Ordre Mondial, avec les Nations Unies et le Fonds Monétaire International. »

     

     Louis Freeh, directeur du FBI, 1993.

    « Les américains doivent être disposés à renoncer à un degré d'intimité personnelle en échange de la sûreté et de la sécurité. »


     Théodore Roosevelt

    "Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible qui ne doit pas fidélité aux peuples et ne se reconnaît aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle même corrompue, tel est le devoir de l'homme d'état"

     

    Robert Muller- (ancien assistant au secrétaire général de l'ONU)

    "Dès que possible, nous devons arriver a élaborer un gouvernement mondial et une religion mondiale diriges par un leader mondial"


    George Soros dans son livre "La vérité sur la crise financière" p.203. ( livre sorti en septembre 2008, un mois avant la déclaration de la crise financière d'octobre 2008)

    « La fin d’une époque, qu’est-ce que cela signifie au juste ? Sans aucun doute la fin d’une longue période de relative stabilité, fondée sur les Etats-Unis comme puissance dominante et sur le dollar comme principale monnaie de réserve internationale. Je prévois une ère d'instabilité politique et financière, dont on peut espérer qu'elle sera suivie de l'émergence d'un nouvel ordre mondial »

     

     Benjamin Disraeli, premier ministre britannique, 1876.

    « Les gouvernements d’aujourd'hui doivent traiter non seulement avec d'autres gouvernements, avec des empereurs, des rois et des ministres, mais aussi avec des sociétés secrètes qui ont partout leurs agents sans scrupules, qui peuvent au dernier moment déranger les plans de tous les gouvernements. »


     Général de division J.f.c. Fuller, historien militaire britannique, l941.

    « Le gouvernement des nations occidentales, si monarchique ou républicain, est passé dans les mains invisibles d'une ploutocratie au pouvoir et à la portée internationale. C’était, je tente de suggérer, cette puissance semi-occulte qui.... a poussé la masse des américains dans le chaudron de la guerre mondiale I. »

     

     John Swaiton, l'éditeur du New York Times, lors de son discours d'adieu.

    " La presse libre n'existe pas. Vous, chers amis, le savez bien, moi je le sais aussi. Aucun de vous n'oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les outils et les laquais des puissances financières derrière nous. Nous ne sommes rien d'autre que des intellectuels prostitués ".

     

     George Orwell

    "La guerre est menée par l’oligarchie contre ses propres sujets, et son objet n’est pas la victoire sur l’Eurasia ou l’Estasia, mais la conservation de la structure même de la société."


    L'ancien membre du Congrès John Rarick 1971.

    « Le Conseil des Relations Etrangères est « l'institution ». Non seulement il a l’influence et le pouvoir dans les principales positions de prise de décision aux niveaux les plus élevés du gouvernement pour faire pression à partir d'en haut, mais il annonce aussi qu’il emploie des individus et des groupes pour mettre la pression d’en bas, pour justifier les décisions du niveau élevé afin de convertir la République constitutionnelle souveraine US en Etat membre servile d'une dictature du Monde Un. »

     

    Pr Jean-Marc Trigeaud, Droits de Dieu et droits de l'homme, Tequi,1989

    "C'est au nom des "droits de l'homme", tout particulièrement que l'on tente, maintenant comme hier, à l'ouest tout autant qu'à l'est, de justifier bien des atteintes à la dignité humaine. C'est en se réclamant de l'homme comme tel qu'on parvient le mieux à l'écraser"

     

    Jacques Chirac, qui a souhaité que la communauté internationale s'entende sur "une vision commune inspirée de la Charte des Nations unies".le 7 décembre 1998 dans l'hémicycle comble de l'Unesco

    "Il incombe à la communauté internationale d'élaborer les règles de ce nouvel ordre mondial",

     

    Nicolas Sarkozy a appelé « tous les États à se réunir pour fonder le nouvel ordre mondial du XXIème siècle sur l'idée que les biens communs de l'humanité doivent être placés sous la responsabilité de l'humanité tout entière ».

     

    Dominique De Villepin, dans un discours aux Nations unies le 14 février 2003 a rappelé la "responsabilité particulière" des États-Unis et de l'Europe "au service d'un nouvel ordre mondial qui donne sa place à chacun".

     

    François Hollande, discours de l'Université d'été 2008 du Parti Socialiste (PS).

    « Jamais la nécessité d’un nouvel ordre international n’a paru aussi nécessaire autour de trois principes que nous portons depuis des années : le renforcement et la démocratisation des institutions internationales, à commencer par l’ONU ; le respect du droit et de l’intégrité territoriale ; l’organisation d’une politique du développement à l’échelle de la planète.".

     

    Discours prononcé par M. Jacques CHIRAC, Président de la République française, devant l'International Institute for Strategic Studies le 18 novembre 2004.

    « C'est dans ces valeurs communes qu'aujourd'hui, comme hier, Américains et Européens trouvent le socle de leur unité pour faire face ensemble aux défis de ce nouveau siècle et contribuer à créer un nouvel ordre mondial reposant sur l'adhésion des peuples, sur leur liberté et sur le respect de leur identité. » ... « Pour construire le nouvel ordre mondial qui garantira durablement la paix, la sécurité, le progrès économique et humain, le monde a besoin d'une Europe forte dans un partenariat transatlantique renouvelé. »

     

     Nicolas Sarkozy le 16 janvier 2009, en présentant ses vœux aux corps diplomatiques étrangers.

    “Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer”.


    Nicolas Sarkozy 20 novembre 2008

    "J'encourage l'Organisation internationale du Travail à faire entendre sa voix dans le débat qui s'ouvre actuellement sur la définition d'une nouvelle gouvernance mondiale, et à faire des propositions concrètes pour que la promotion du travail décent soit au cœur des règles qui constitueront l'armature d'un nouvel ordre mondial"



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :