• L'élimination de la loi divine - 2

    L'élimination de la loi divine - 2

    Il peut paraître étrange que cette photo de W. Nee figure en en-tête d'un article traitant de l'éliminination de la loi parmi le peuple de Dieu.

    Voici une de ses citations:

    "Puisque l'ancienne alliance est terminée, les exigences de garder la loi, et d'être puni sont tous deux terminées..."

    Dans cet article 

    Watchman Nee n'est que le fruit d'une lignée de chrétiens "spirituels" qui n'ont pas, comme lui, nécessairement parlé contre la loi... mais qui n'en parlaient plus au profit d'une expérience "spirituelle" mise constamment en avant, expérience qui s'apparente à une gnose.

    Voici les lectures de W. Nee et ses sources d'inspiration:

    En plus de la Bible, il lisait énormément, surtout les livres des mystiques chrétiens (il traduisit Le Petit Livre de Prière de Mme Guyon en chinois). Il lisait Andrew Murray, Robert Govett, G. H. Pember, D. M. Panton, G. H. Lang, J. Penn-Lewis et beaucoup d'autres. Il possédait une grande collection des écrits des "Frères" (J. N. Darby, W. Kelly, C. H. Mackintosh…)... Voir ICI.

    Pas étonnant de retrouver ici J. N. Darby.

    Avant d'en revenir plus tard à W. Nee qui a eu une grande influence dans les milieux évangéliques, nous retiendrons en premier une de ses lectures: Mme Guyon,(1648-1717) mystique catholique  qui a influencé un grand nombre de "leaders" chrétiens depuis le XVIII ème siècle. Désavouée par la hiérarchie catholique, elle y fut interdite d'enseignement... mais trouva faveur auprès d'un bon nombre de figures du protestantisme (Wesley, J. Penn-Lewis, etc...).

    Des gnostiques dans les milieux chrétiens, il y en eut dès l'origine. Ce qui nous retient ici consiste en la dérive protestante vers l'abandon, le reniement de la loi de Dieu (et même de plus que cela). Encore une fois, la réforme, surtout calviniste, malgré tout ce qu'on a pu dire d'elle, aimait la loi morale divine et n'en faisait aucune opposition avec la grâce, au contraire.

    La doctrine réformée est plutôt simple: le croyant, appelé par Dieu, est justifié par la foi et reçoit les arrhes de l'Esprit. Puis sa vie chrétienne consiste à marcher volontairement en obéissant aux commandements de Dieu. Dans la mesure de cette marche volontaire, il reçoit tout l'appui nécessaire du Saint-Esprit. Sa croissance spirituelle est liée à cette obéissance.

    ______________________

    Le mouvement mystique présente comme caractéristiques communes:

    - Centré sur l'homme et sur son propre bonheur, sa victoire, sa joie, sa puissance, SA sanctification comme buts suprêmes. Essentiellement égocentrique, la gloire du  Créateur vient loin derrière.

    - La sanctification est de fait la souveraineté de l'homme... Dieu et son Esprit sont davantage des outils au service de l'homme.

    - Quiétiste: Let go and let God fut le dicton de plusieurs (laisse aller et laisse Dieu agir).

    - Anti loi, exprimé ou non: accent sur l'Esprit, mise du côté des enseignements de l'alliance ancienne.

    - Essentiellement subjectiviste. Le point de référence n'est plus la Parole de Dieu, mais ses états et perceptions intérieures. Le ministère de l'Esprit est détaché de l'enseignement objectif de la Parole.

    - Fondamentalement légaliste. La plénitude de l'Esprit ne provient plus de l'oeuvre de Christ mais des conditions mises par les enseignements des hommes.

    - Tout à fait gnostique: il y a un enseignement d'ordre supérieur et non révélé aux novices, enseignement qui permet d'accéder à un ou des niveaux supérieurs de sainteté et/ou de puissance, ceci au travers d'une ou plusieurs expériences. Des termes sont crées pour différencier ces catégories de chrétiens.


    Dans tout ce qui va suivre, je ne juge pas les personnes, mais encore une fois, ce qu'elles écrivent... au travers de citations. Il ne s'agit pas de dénier que dans cette lignée des fruits du Royaume aient pu émerger, que des chrétiens aient pu accomplir les oeuvres de la foi.

    _____________________________

    Mme Guyon

    Pourquoi s'arrêter sur cette personnalité catholique ? Parce que plusieurs de ceux qui ont marqué le protestantisme évangélique s'en sont référés à elle comme inspiratrice, voire l'ont même traduite dans leur propre langue.

    C'est une mystique qui a exercé une fascination sur plusieurs. Quelques citations de "Les torrents" de Mme Guyon.

    "... Le Royaume de Dieu est au-dedans d'eux  et c'est là qu'il faut chercher adoration et anéantissement". (p 10)

    "Cette manière de se tourner au-dedans est très aisée et avance l'âme sans effort et tout naturellement, parce que Dieu est notre centre... cela amène à l'amour infus de Dieu." (p 31)

    "Dans cet état on ne voit plus le péché, on oublie ses défauts. Cet oubli est la marque de la purification de ses fautes. Et c'est mieux d'oublier tout ce qui nous concerne et ne se souvenir que de Dieu." (p 31)

    "Les actions faites par un principe divin sont des actions divines." (p 56)

    "L'âme sent alors qu'elle agit librement, suavement, quoique fortement et infailliblement." (p. 59)

    Quelques commentaires:

    Il nous est enseigné que la conscience, la tristesse à l'égard du péché caractérisent le vrai chrétien (1 Jean 1: 6-10). La repentance chrétienne est un mode de vie et elle implique non l'anéantissement mais la conscience et un changement dans lequel l'homme est actif.

    Mme Guyon résumait sa marche en trois étapes: renoncement, détachement et anéantissement. Pour elle l'être humain est d'essence divine et lorsqu'elle parle d'un "royaume de Dieu" au dedans de nous, elle énonce ce que les gnostiques enseignent. Elle écarte l'oeuvre de Jésus-Christ à la croix et n'en parle jamais. Il ne se trouve qu'elle et Dieu (au-dedans d'elle)... Pas de médiateur, pas de notion de salut nécessaire, etc.

    Dans sa vie de tous les jours, elle manifestait des épisodes de voyance nocturne, l'écriture automatique, des voix intérieures, des incessantes et inexplicables maladies. Elle communiquait par télépathie, commentait ses extases, écrivait sans savoir ce qu'elle allait écrire etc... Les Ecritures ne sont pas prises en compte sérieusement, voire totalement délaissées au profit de l'expérience "spirituelle" subjective.

    Nous nous arrêtront là. Mme Guyon peut être connue plus à fond par divers ouvrages de ses contemporains qui la décrivaient (Jean de la Pierre, Fénelon, Ribadeau Dumas, etc...),

    Avec cette femme, nous sommes devant un phénomène qui ne fait pas appel à l'Esprit de Dieu. On y est proche de l'anéantissement boudhique et des diverses ascèses gnostiques qui ont parcouru les siècles de christianisme.

    Il est capital d'être renseigné là-dessus car elle a eu des disciples très influents dans le courant chrétien protestant, et évangélique. Ce courant reprendra les mêmes thèmes, inspirés par un autre esprit que celui de YHWH.


    A suivre.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    jésussauve
    Dimanche 22 Avril 2012 à 17:41

    Frère, que pensez-vous de Sundar Singh et Bakht Singh ? Le pentecôtisme est-il la suite de ce courant ? FM

    2
    béréen Profil de béréen
    Dimanche 22 Avril 2012 à 18:08

    Au sujet de Sundar Singh:

    Le pentecôtisme n'est pas né de là... Cet homme a eu une expérience très personnelle de révélation (1904) qui n'a rien à voir avec l'occident, ni avec les missionaires bien que baptisé ensuite anglican (1905). Le seul point commun: les réveils du Pays de Galles (fin 1904) et celui d'Asuza Street (1906) sont contemporains de sa conversion. Et les mouvements missionaires pentecôtisant ne sont venus qu'ensuite.

    Bakht Singh:

    Il est né en 1903, a émigré en occident et est devenu chrétien en 1932. Ce n'est qu'en qu'en 1933 qu'il retourne aux Indes comme missionaire. Il ne peut donc pas être à l'origine du mouvement pentecôtiste.

    3
    jésussauve
    Dimanche 22 Avril 2012 à 20:21

    Est-ce qu'on peut dire alors que le "mouvement" qui déclencha le réveil du Pays de Galles, ait pu avoir une incidence sur le réveil d'Azuza Street ... qui fut le début du pentecôtisme ?

    4
    béréen Profil de béréen
    Dimanche 22 Avril 2012 à 20:47

    Les acteurs d'Asuza Street avaient certainement entendu parler du réveil au Pays de Galles... Il y a d'ailleurs des américains qui s'y sont rendus.
    Il faudrait étudiier le parcours personnels des acteurs d'Asuza Street.. et je ne les connais pas bien.
    Ce que je sais: les mouvements de "sanctification" et de "perfection" étaient aussi présents massivement aux EU, comme en Grande-Bretagne.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :