• - Origine du "bureau des objets trouvés"

    - Origine du "bureau des objets trouvés"

     

    "ZUT, j'ai égaré mon croco !"


     Les sociétés assez organisées et nombreuses en population, là où le vol était (ou est encore) considéré comme répréhensible, ont prévu des lieux où l'on pouvait rapporter les objets trouvés dans l'espace public ou privé. Celui qui a perdu un objet peut ainsi venir le rechercher. J'ai déjà retrouvé des objets personnels égarés au moyen de ce service public.

    Les "bureaux d'objets trouvés".

    Personne ne se demande quand cette notion est apparue dans l'histoire dans son principe de base. Il fallait un haut niveau de conscience morale pour édicter ce genre de loi. Ce n'est pas un homme pour avoir inventé cela. En effet, c'est YHWH qui en a instruit le peuple d'Israël.

    Deutéronome 22: 1 à 4

    Si tu vois s’égarer le boeuf ou la brebis de ton frère, tu ne t’en détourneras point, tu les ramèneras à ton frère.
    Si ton frère n’habite pas près de toi, et que tu ne le connaisses pas, tu recueilleras l’animal dans ta maison et il restera chez toi jusqu’à ce que ton frère le réclame; et alors tu le lui rendras.
    Tu feras de même pour son âne, tu feras de même pour son vêtement, tu feras de même pour tout objet qu’il aurait perdu et que tu trouverais; tu ne devras point t’en détourner.

    Bien sur, il n'y a pas de "bureau"...

    Néanmoins le principe de restitution est présent: YHWH crée par Sa Parole. Il découle du 8ème commandement: "Tu ne déroberas pas".

    Ainsi est édicté un principe qui s'origine dans le Décalogue et qui va plus loin dans le sens de ce qui domine la Loi de YHWH donnée à Moïse, dans son Esprit, à savoir:

    "Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Eternel." Lévitique 19:18

    Pensée reprise par Jésus-Christ:

    "Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s’approcha, et lui demanda: Quel est le premier de tous les commandements ?
    Jésus répondit: Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur; et: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là." Marc 12:28-31

    ______________________

    Note:

    On trouve ainsi bien des "perles" dans les aspects légaux de la Loi. J'en redonnerai.

    Néanmoins, je ne comprends pas tout de cette loi dans son aspect civil, à moins de faire des suppositions tirées par les cheveux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :