• Le dieu des chrétiens devient un « deus otiosus », ...... lorsqu'il ne l'est pas déjà.

     

    Le dieu des chrétiens devient un « deus otiosus »....

     

     

    Selon Wikipedia, un deus otiosus (du latin "dieu neutre") est un dieu créateur qui n'agit plus ensuite sur le destin de ce qu'il a créé. Ces divinités sont présentes dans de nombreuses traditions (BrahmaAn, la divinité baltique Dievas, divinités africaines,...)

    Lire la suite...


    7 commentaires
  • D'après l'idée des paroles de cette chanson

    Pour se mettre dans l'ambiance nostalgique du poème





    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Paroles et pensées magiques, versus foi.

     

     

    ABRACADABRA ! = AMEN ! ALLELUIA !

    Hélas: trop souvent vrai !


    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Folie: Platon et Descates doivent se retourner dans leurs tombes.
     

    Paresse: se contenter d'un résumé et perdre l'essentiel

     

    Ce qui est fou :
    "UN RÉSUMÉ EST PLUS QUE L'OUVRAGE QU'IL RÉSUME."

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Elle est très présente bien que n'ayant pas de lieu de culte (quoique....), ne se regroupant pas dans des associations, ne s'organisant pas. Informelle, mais rampante et alimentée sans cesse dans les médias, les écoles, dans les conversations, dans les familles.

    Ici, un journaliste italien athée nous en fait part dans un article du "Corriere de la Sera" de 2003.
    J'ai ôté dans son texte ce qui faisait référence à la situation particulière de l'Italie (le catholicisme entre autres), car la situation dépasse largement les frontières de ce pays.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Il s'agit de Dostoïevski dans la “Légende du Grand Inquisiteur”, son dernier ouvrage. Texte terrible, impitoyable et passionant. Il dépeint l'esprit de l'antichrist, donc pas gai, mais instructif.

    Le roman se déroule en six jours illustrant des figures du mal : crime,  folie, athéisme…
    Dans la “Légende du Grand Inquisiteur”, Ivan Karamazov raconte à son frère Aliocha, le retour de Yeshua, incognito, dans l’Espagne de l’Inquisition. Nous sommes à Séville, au temps des bûchers.
    Le grand Inquisiteur, un jésuite, est la figure de la liberté abdiquée à une religion devenue simple convention sociale. Selon lui, les hommes veulent être rassasiés de pain et de miracles, rassurés par le mystère et conduits avec autorité; le diable avait raison et lui-même, dit-il, a pris son parti, acceptant le glaive de César pour le bonheur même de l’humanité.

    Dans le texte qui suit, c'est le Grand Inquisiteur qui parle en s'adressant à Yeshua.

    Il avait compris...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Devant mes frères et soeurs qui défendent la loi de YHVH, tout comme moi, je fais le point pour exprimer clairement où j'en suisau sujet de la loi donnée à Moïse....
    Ce que je peux accepter ou non.

    Le texte n'est que peu argumenté de références... voir d'autres articles sur le même sujet.
    Ce n'est qu'une mise au point.


    Loi: où j'en suis ?

    Lire la suite...


    12 commentaires
  • Jésus leur dit: Je voyais satan tomber du ciel comme un éclair.

    Luc 10:18


    Satan tombé du ciel ?

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville...

    Mt 23: 34


     

    Les trois piliers de la connaissance de l'Eternel

     

     


    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ARTICLE DE J. Y HAMON Sur FaceBook ICI

     Lettre ouverte à N.Ciarapica


     

    Certains n'apprécient pas le style de Jean-Yves Hamon. Pas moi, je l'apprécie pour son absence totale d'hypocrisie et pour son attachement à la Parole.
    S'ils n'aiment pas ce style, c'est le signe de conformisme à une réalité "polissée" et mondaine et non à la Parole.

    Cet article a essuyé le refus de la modération du blog "blogdei". Pas étonnant, ce blog à ma grande tristesse n'a plus que faire de l'Évangile: il s'inscrit actuellement dans la folie de la confiance en l'homme, c'est-à-dire l'humanisme.

    Lire la suite...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires