• Sortir du "Sortez de Babylone"

    Notre témoignage et une réflexion

     

    Sortir du "Sortez de Babylone"

     

    En tant qu'"expulsés" d'un groupe de chrétien dont le "leader" avait sans cesse à la bouche les mots: "Sortez de Babylone" et tout le message ad hoc, voici notre témoignage récent, mon épouse et moi-même.

    Nous fumes joyeux de trouver une "assemblée", un groupe de chrétiens de taille modeste (10-15 personnes) dont le message semblait correspondre à nos aspirations. Très bon accueil. Beaucoup de chrétiens aimants (ils le sont d'ailleurs toujours pris individuellement).
    Dans un tel groupe restreint, chacun peut en venir à participer à l'une ou l'autre activité. L'intégration se fait très bien... et nous y trouvions, mon épouse et moi notre place, chacun selon des talents.

    Celui qui officiait comme pasteur, bien que non nommé, avait vécu sa vie chrétienne dans une plus grande assemblée du lieu. Il lui avait été prophétisé qu'il aurait ce ministère... mais voilà son église ne l'a jamais reconnu comme tel. Alors, il a créé son assemblée avec des laissés pour compte de l'autre assemblée dont nous ne faisions pas partie.

    Dans un premier temps, tout va bien... Le temps de la séduction.
    Nous sommes actifs dans la préparation des rencontres et comme il se trouve des temps d'échange, nous partageons aussi ce que nous avons à partager.
    Je m'efforce (et y parviens) à ne jamais aborder de points doctrinaux hasardeux. Et ne me concentre toujours, dans ces moments, que sur des points pratiques qui ressortent de la Bible.
    Je commençais alors à ressentir des tensions sans pouvoir les nommer.

    Puis vint le jour, après environ 18 mois de participation, où mon épouse donna son témoignage.
    Elle l'avait préparé à la maison très consciencieusement à la maison, j'en suis témoin. Elle avait relevé dans le cours de sa vie tous les "actes" de la fidélité et de bonté de Dieu à son égard.
    Après l'avoir écouté, plusieurs invités dirent qu'ils avaient eu le coeur touché. Mais le pasteur la "battit froid" faisant comprendre à tous la relativité de ce témoignage. Culturellement ce témoignage était anachronique: il ne mentionnait pas de "grandes" victoires, pas de "conversion" spectaculaire, etc.. mais rien de déplacé. Cela n'appelait pas aux "alléluia" et autres formules consacrées.

    Depuis ce jour nous fumes mis à l'écart de tout.

    Et un dimanche matin alors que nous arrivions en famille, trois générations: les grands-parents, les enfants et un petit enfant de 3 ans. Le petit bougeait et se déplaçait dans la petite salle mais restait silencieux. Le pasteur manifesta son énervement et mon épouse aussi. Nous osions perturber "l'ordre" du culte en protégeant l'enfant.
    Il s'en suivit alors une vigoureuse diatribe publique contre nous.... mots violents, qui se terminèrent par: "Si vous n'êtes pas content, allez voir ailleurs". Choc... épouse, enfants et petit enfant sortirent. Je ne tardais pas à les rejoindre: ils étaient en larmes dehors et il faisait froid. Je les ai récupéré dans la voiture en tentant de les consoler.
    Ma fille et moi sommes revenus mais peine perdue: ma fille, suite à un refus brutal de réponse à une question qui n'avait rien à voir avec l'incident, refondit en larmes. Nous sommes alors tous partis définitivement.
    J'ai tenté ensuite de recoller les morceaux en allant voir le pasteur. Rien à faire, et ce fut même pire: voilà que nous étions maintenant animés de mauvais esprits. Je n'ai jamais su lesquels.

    Nous sommes donc sortis du: "Sortez de Babylone" !

    Lorsqu'on a été éjecté d'une assemblée qui prêchait cette "devise" en priorité, on se montre plus que prudent: les mots ne veulent plus rien dire. On en vient à une perte de confiance envers toute prédication, la plus sainte soit-elle....

    Il nous a aussi fallu apprendre à sortir de "Sortez de Babylone".
    Tout devient plus dépouillé... sans mur humain et fraternel pour s'adosser.

     

    REFLEXION

    Nous cherchons à comprendre. Pourquoi avons-nous vécu cette "éjection" ? D'où vient la colère disproportionnée du pasteur à notre égard.

    On ne peut guère que s'examiner soi-même dans ce genre d'affaire en réfléchissant et priant sur le sujet. Je (François) crois sincèrement que je:
    - suis resté très attentif à ne jamais contrecarrer qui que ce soit dans l'expression culturelle de sa foi.
    - ne me suis pas prononcé sur les points qui divisent habituellement comme l'eschatologie, la doctrine du Saint-Esprit, etc...
    - n'ai jamais enclenché des discussions sans fin sur des opinions et si elles arrivaient je n'entretenais pas la discussion.
    - n'ai pas joué d'une quelconque supériorité liée à un plus haut niveau d'étude que tous les autres.
    - n'ai jamais eu le désir d'être vizir à la place du grand vizir.

    Par contre, comme je ne suis pas transparent, j'ai eu des réactions de désapprobation ou de différentiation:
    - quand j'ai appris que l'on donnait trois plus d'argent (comme salaire) à un "ministère" connu qu'à un "ministère" plus modeste, les deux de passage.
    - pendant la "louange", comme je m'y ennuyais et que je trouvais certains petits chants "indigestes", j'en profitais pour rester un moment coi, parfois assis à lire ma Bible et adorer dans mon coeur.
    - dans les partages, il est clair que je n'avais pas le langage très formaté évangélico charismatique.
    - il est certain que mon bagage intello, que je ne pouvais pas toujours cacher, a du jouer en ma défaveur.

    Une seule fois, à mon souvenir, j'ai du "provoquer" en les faisant jouer pendant 10 minutes à une adaptation biblique du petit jeu pour enfants "Jacques a dit", car je les trouvais coincés,.... Echec, cela ne les a pas déridé. Rien ne m'a été dit mais j'ai bien constaté la résistance.

    Autrement rien... On n'a pas osé s'en prendre à moi, mais à mon épouse, oui.

    Et alors ?

    La seule explication que je puisse avoir consiste en la rivalité... Cette vieille histoire récurrente depuis Abel et Caïn. Sauf que là, je ne me prends pas pour le juste.... En principe le pasteur et moi sommes des "justifiés". De la "bête" jalousie: c'est tout, comme entre certains personnages de la Bible.

    On n'est loin des situations de corruption qui valaient des expulsions dans l'église de Corinthes.

    L'autre, différent, pas conforme, minoritaire, est pris comme une menace et toujours, soit il part de lui-même, soit il se fait expulser.

    En conclusion: le discours n'est rien, même celui qui accompagne le: "Sortez de Babylone".

    Les petits groupes sont les plus exposés à cette rivalité parce que chacun est plus proche des autres que dans une grande église où chacun peut prendre la distance relative qui lui convient pour éviter ces phénomènes de mimétisme rivalitaire... je ne parle pas ici des églises qui obligent leurs membres à une charte contrôlante et contraignante.

    La suite est pour nous "à la maison" et dans ce blog où ce sujet de la rivalité me passionne et que j'ai commencé à examiner dans le fil nommé "Sérieux".


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    MJ
    Vendredi 30 Mars 2012 à 21:54

    Bonjour François,

     

    Hé bien même expérience que toi, sauf que voyant rapidement que sous le prétexte de "sortez de Babylone" on repartait sur les mêmes bases avec des personnes différentes, je n'ai pas attendu 18 mois pour me faire éjecter, j'ai péférée partir en douceur, et encore il n'y avait pas de personne attitrée pasteur.

    Je crois que la solution n'est pas dans la structure quelqu'elle soit, mais en nous.

     

    MJ

    2
    béréen Profil de béréen
    Vendredi 30 Mars 2012 à 22:01

    OK, MJ... C'est ça.

    3
    Pharouest
    Samedi 31 Mars 2012 à 08:16

    Pour parodier un peu la chanson: On a tous en nous quelque chose de Babylone !


    La différence, c'est que quelques uns s'examinent et se soignent... pendant que d'autres rejettent ceux qui leur rappellent trop leur propre Babylone intérieure.

    4
    Samedi 31 Mars 2012 à 11:06

    bonjour mon frere ! que c'est triste !!!!!   voila peut etre le vrai probleme de cette assemblée ?

    que le seigneur vous fortifie et vous console !!!

    http://http-pg83.over-blog.net/article-faites-sortir-babylone-de-vous-par-chip-brogden-102374028.html

    salutations fraternelles

    5
    béréen Profil de béréen
    Samedi 31 Mars 2012 à 11:15

    Eh oui... J'ai lu ce message de CB. Pertinent. En résumé, le message n'est pas de sortir d'une assemblée mais de pratiquer Michée 6:8

    6
    Dimanche 1er Avril 2012 à 13:54

    mic6.8   ... oui ! exellent

    7
    yesha
    Jeudi 5 Avril 2012 à 13:59

    bonjour,

    un bon livre à lire sur le sujet : "Alors, tu ne veux plus aller à l'église" de Jake Colsen, Edition : le Bon Dépôt, ouvrage qui fait vraiment du bien et détend l'atmosphère.

    bien à vous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :